-augmentation-mammaire
0 7 minutes 6 mois

Il existe différents types d’implants mammaires. Les implants peuvent être classés en fonction de plusieurs caractéristiques :

Remplissage de l’implant : silicone ou solution saline

La plupart des implants utilisés de nos jours sont des implants en silicone. On a constaté que les implants salins ont une durée de vie plus courte et présentent des problèmes tels que l’absorption d’air (ce qui entraîne des « remous ») et des ondulations. Leur forme n’est pas non plus stable (la forme peut être affectée par les tissus mous du corps). Les implants donnent également une impression moins naturelle en raison de la liquidité de l’eau.

Types d’implants mammaires – Comment choisir ?

Les implants en silicone répondent aujourd’hui à des normes de sécurité très élevées, car le silicone contenu dans l’implant est cohésif. Cela signifie que le remplissage en silicone est solide plutôt que liquide, et donc que les taux de « fuite » et de rupture sont faibles (0,4 % par an), et que la forme des implants est plus stable, indépendamment des modifications des tissus mous.

Revêtement de l’implant : texturé ou lisse

Certaines études ont montré que les implants texturés sont associés à moins de contracture capsulaire (durcissement), de rotation ou de migration de l’implant. Les implants texturés ont également une capsule légèrement plus épaisse, d’où l’argument qu’ils sont plus fermes au toucher. Les implants texturés ont également été impliqués dans le lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires (BIA-ALCL). Cependant, comme l’incidence est très rare, de nombreux chirurgiens recommandent toujours un implant texturé plutôt qu’un implant lisse pour plusieurs des raisons susmentionnées. Pour en savoir plus sur le BIA-ALCL, lisez un blog sur le ALCL ou visitez une page  sur les implants mammaires.

Forme de l’implant : anatomique ou rond

Les implants anatomiques (ou implants en forme de poire) peuvent être utilisés à des fins cosmétiques et reconstructives. Ils sont uniquement dotés d’une surface texturée. Ces implants imitent la forme naturelle du sein, ce qui est très utile pour la reconstruction après une mastectomie, où la forme dépend entièrement de l’implant (car il n’y a pas de tissu mammaire naturel par-dessus). Les implants anatomiques présentent toutefois un risque inhérent de rotation, c’est-à-dire qu’en cas de rotation, une révision est souvent nécessaire car la forme du sein peut devenir étrange.

Les implants anatomiques peuvent être classés en fonction de leur hauteur : basse, moyenne et haute. Cela permet de tenir compte des variations individuelles de la longueur de la poitrine/du tronc. Certaines femmes ont une poitrine très longue ; chez certaines, la distance entre le pli inframammaire (pli inférieur du sein) et la clavicule est plus longue que la distance entre la cage thoracique et la hanche ! Ces patientes ont souvent besoin d’implants anatomiques hauts pour pouvoir obtenir une certaine plénitude au niveau du pôle supérieur de la paroi thoracique, afin d’obtenir un décolleté mieux défini. De même, chez les patientes dont la paroi thoracique est courte, un implant de faible hauteur est nécessaire pour éviter que la poitrine ne remonte jusqu’à la clavicule !

Les implants mammaires ronds peuvent être texturés ou lisses, et comme ils sont ronds, la rotation n’est pas un problème, donc, théoriquement, le taux de révision est beaucoup plus faible. Il est toujours possible d’obtenir une forme naturelle avec un implant rond, car l’implant est souvent rempli à 80 %, ce qui fait que le silicone se rassemble au bas de l’implant lorsqu’il est en position verticale, donnant à l’implant une apparence naturelle de poire si on l’observe de profil ; cela est particulièrement efficace lorsque l’implant est placé sous le muscle.

Profil de l’implant : profil bas, modéré, haut et ultra haut

Le profil d’un implant est une mesure de la projection de l’implant vers l’avant. Le profil affecte la forme du sein, car un implant à profil bas semble souvent moins projeté, mais d’un diamètre plus large, ce qui peut donner au sein un aspect plus « crêpe ». En revanche, un implant à profil élevé est plus étroit et fait davantage saillie, ce qui donne au sein un aspect plus « arrondi ». Les implants à profil ultra-haut donnent une très bonne projection, mais pour y parvenir, l’implant est souvent rempli à 100%, ce qui peut rendre le sein beaucoup plus ferme.

Taille des implants

Les implants vont de 125 cm3 à 700 cm3. Parfois, des implants extraordinairement grands ou petits peuvent être fabriqués sur mesure à des fins spécifiques. On croit souvent à tort qu’un implant d’une certaine taille vous donnera une certaine taille de bonnet. La taille du bonnet dépend de plusieurs facteurs, dont la circonférence et la forme de la cage thoracique, ainsi que le volume du tissu mammaire naturel déjà en place. Le poids et la corpulence d’une personne peuvent également influer sur la taille des bonnets. Un implant de 200 cm3 peut paraître volumineux chez une personne très mince et de petite taille, mais chez une personne de grande taille ou plus lourde, un implant de 200 cm3 fera à peine une différence dans la taille des bonnets. Pour savoir quel volume conviendrait à votre morphologie et comment il s’harmoniserait avec votre tissu mammaire naturel, deux méthodes sont souvent utilisées. La première consiste à essayer des bonnets de taille standard dans un soutien-gorge de taille standard. L’autre consiste à utiliser des photographies numériques et un logiciel informatique qui peut créer une image estimative.

Pour choisir l’implant qui vous convient, parlez-en à votre chirurgien. Il évaluera votre morphologie et votre type de corps, mesurera la largeur et la hauteur de vos seins et estimera le volume naturel de vos seins avant de vous recommander un type d’implant particulier. Demandez à votre chirurgien les raisons de sa préférence et n’oubliez pas qu’un type d’implant peut être très beau pour une personne, mais qu’il peut avoir des conséquences totales pour une autre. Voir ce site https://www.entourage.ch/fr/technologies/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire/ et vous en saurez plus sur l’augmentation mammaire et le choix des prothèses rondes ou anatomiques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code