ESTOMAC : GASTRITE

décembre 17, 2019 0 Par Sandro Caputo

gastrite

 

La gastrite : Qu’est ce que c’est ?

On dit souvent que la gastrite est une façon de définir l’inflammation de la muqueuse gastrique. Bien que les signes et symptômes d’un patient soient généralement indicatifs, le diagnostic définitif de gastrite est établi par endoscopie, visant à découvrir la lésion et à exclure d’autres pathologies plus importantes pour la santé du patient.

Le processus des symptômes de la gastrite

L’estomac maintient l’intégrité de sa muqueuse par différents mécanismes, étant les mêmes : production de mucus, sécrétion de bicarbonate (HCO3-), flux sanguin local, renouvellement cellulaire et production de certaines prostaglandines . L’absence de l’un ou l’autre de ces facteurs peut faciliter l’endommagement de la muqueuse de l’organe.

Les cellules épithéliales de la muqueuse agissent comme barrière de défense par sécrétion muqueuse et bicarbonate (HCO3-). Cette sécrétion protège les cellules muqueuses, les lubrifie, retient l’eau et forme une couche qui bloque le passage des ions hydrogène (H+) de la lumière gastrique aux cellules épithéliales de la muqueuse. Cet empêchement à la diffusion des ions hydrogène (H+) est un processus produit grâce à l’aspect visqueux du mucus et au maintien d’une concentration adéquate de bicarbonate. Dans l’ulcère de stress, on pense que le principal facteur est le déficit du flux sanguin local.

D’autres stimuli produisent, près des cellules pariétales, la sécrétion d’histamine. La transmission cholinergique par l’acétylcholine, la gastrine et l’histamine convergent au niveau d’une pompe sécrétant des ions hydrogène (ATPase K+ H+) sur la face luminale de la cellule pariétale. D’autre part, l’ion chlore (Cl-) provenant de l’échange d’ions au niveau de la membrane basale de la cellule pariétale et du système circulatoire adjacent permet à l’hydrogène H+ de former l’acide chlorhydrique (HCl).

Pour en savoir plus sur la gastrite : https://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_947_gastrites.htm

Œsophagite : Dans les derniers mois de la grossesse, l’augmentation considérable de la taille de l’utérus presse l’estomac contre le diaphragme, déterminant la partie du contenu gastrique qui revient dans l’œsophage, provoquant la sensation de brûlure caractéristique. Après l’accouchement, les organes de la cavité abdominale reviennent à leur position initiale, ce qui fait disparaître la symptomatologie susmentionnée.