0 8 minutes 4 mois

Traitement calvitie féminine

 

La perte de cheveux chez la femme peut être due à diverses raisons, comme la génétique, les changements hormonaux ou le processus naturel de vieillissement.

Il existe plusieurs options de traitement de la perte de cheveux chez la femme, notamment les médicaments topiques, tels que Rogaine. D’autres options comprennent la luminothérapie, l’hormonothérapie ou, dans certains cas, la greffe de cheveux.

Une alimentation nutritive et le maintien d’un mode de vie sain peuvent également contribuer à la santé des cheveux.

1. Minoxidil

Divers problèmes peuvent être à l’origine de la chute des cheveux chez la femme.
La FDA approuve le Minoxidil pour traiter la perte de cheveux. Vendu sous le nom de Rogaine, ainsi que d’autres marques génériques, le Minoxidil topique peut être acheté en vente libre (OTC). Le Minoxidil est sans danger pour les hommes et les femmes, et les gens rapportent un taux de satisfaction élevé après son utilisation.

Le Minoxidil stimule la croissance des poils et peut augmenter leur cycle de croissance. Il peut provoquer un épaississement des poils et réduire l’apparence des plaques ou d’une raie de cheveux qui s’élargit.

Les traitements au minoxidil sont disponibles en deux concentrations : la solution à 2 % nécessite une application deux fois par jour pour obtenir les meilleurs résultats, tandis que la solution ou la mousse à 5 % nécessite une utilisation quotidienne.

Si le minoxidil est efficace, il faut continuer à l’utiliser indéfiniment. Lorsqu’une personne arrête d’utiliser le minoxidil, les poils qui dépendaient du médicament pour pousser tomberont probablement dans les 6 mois qui suivent.

Les effets secondaires du minoxidil sont peu fréquents et généralement légers. Certaines femmes peuvent ressentir une irritation ou une réaction allergique aux ingrédients du produit, comme l’alcool ou le propylène glycol. Changer de formule ou essayer d’autres marques peut atténuer les symptômes.

Certaines femmes peuvent également subir une perte de cheveux plus importante au début de l’utilisation du minoxidil. Ce phénomène s’arrête généralement après les premiers mois de traitement, car les cheveux deviennent plus forts.

En outre, une mauvaise application du minoxidil ou une application sur le front ou sur une trop grande partie du cou peut entraîner la pousse de cheveux dans ces zones. N’appliquez le minoxidil que sur le cuir chevelu pour éviter ces effets secondaires.

Le minoxidil est disponible à l’achat dans les magasins et en ligne.

2. La luminothérapie

La luminothérapie de faible intensité n’est peut-être pas un traitement suffisant pour la perte de cheveux à elle seule, mais elle peut amplifier les effets d’autres traitements contre la perte de cheveux, comme le minoxidil.

Un essai publié a révélé que, par rapport aux groupes témoins, l’ajout d’une luminothérapie de faible intensité au traitement régulier par minoxidil à 5 % pour l’alopécie androgénétique permettait d’améliorer la récupération des cheveux et la satisfaction générale des participants à l’égard de leur traitement.

Les chercheurs devront mener d’autres recherches pour aider à renforcer ces résultats.

3. Le kétoconazole

Le médicament kétoconazole peut aider à traiter la perte de cheveux dans certains cas, comme l’alopécie androgénétique, où l’inflammation des follicules pileux contribue souvent à la perte de cheveux.

Le kétoconazole est disponible sous forme de shampooing. Nizoral est la marque la plus connue et est disponible en vente libre et en ligne. Nizoral contient une faible concentration de kétoconazole, mais les concentrations plus fortes nécessitent une prescription médicale.

4. Corticostéroïdes

Certaines femmes peuvent également répondre à des injections de corticostéroïdes. Les médecins n’utilisent ce traitement qu’en cas de nécessité, pour des affections telles que l’alopécie areata. L’alopécie areata se traduit par une chute de cheveux en plaques aléatoires.

Selon un institut, l’injection de corticostéroïdes directement dans la zone glabre peut favoriser la repousse des cheveux. Cependant, cela n’empêche pas les autres cheveux de tomber. Les corticostéroïdes topiques, qui sont disponibles sous forme de crèmes, de lotions et d’autres préparations, peuvent également réduire la perte de cheveux.

5. Le plasma riche en plaquettes

Les premières données suggèrent que les injections de plasma riche en plaquettes peuvent également contribuer à réduire la chute des cheveux. Lors d’une injection de plasma riche en plaquettes, un médecin prélève le sang de la personne, sépare le plasma riche en plaquettes du sang et le réinjecte dans le cuir chevelu aux endroits concernés. Cela permet d’accélérer la réparation des tissus.

Cependant, étant donné que la plupart des études menées jusqu’à présent étaient de très petite taille, l’étude appelle à davantage de recherches sur l’utilisation du plasma riche en plaquettes pour l’alopécie androgénique.

6. L’hormonothérapie

Si des déséquilibres hormonaux dus à la ménopause, par exemple, provoquent la chute des cheveux, les médecins peuvent recommander une forme d’hormonothérapie pour les corriger.

Parmi les traitements possibles, citons les pilules contraceptives et l’hormonothérapie substitutive, qu’il s’agisse d’œstrogènes ou de progestérone.

Parmi les autres possibilités, citons les médicaments antiandrogènes, comme la spironolactone. Les androgènes sont des hormones qui peuvent accélérer la chute des cheveux chez certaines femmes, notamment celles atteintes du syndrome des ovaires polykystiques, qui produisent généralement plus d’androgènes.

Les antiandrogènes peuvent arrêter la production d’androgènes et prévenir la chute des cheveux. Ces médicaments peuvent provoquer des effets secondaires, il faut donc toujours demander au médecin à quoi s’attendre et si les antiandrogènes sont adaptés.

7. La greffe de cheveux

Dans certains cas où la personne ne répond pas bien aux traitements, les médecins peuvent recommander la transplantation de cheveux. Cela consiste à prélever de petits morceaux du cuir chevelu et à les ajouter aux zones de calvitie afin d’augmenter la quantité de cheveux dans cette zone de façon naturelle. La greffe de cheveux peut être plus coûteuse que les autres traitements et ne convient pas à tout le monde.

8. Utiliser des shampooings contre la chute des cheveux

Une perte de cheveux mineure peut être due à l’obstruction des pores du cuir chevelu. L’utilisation de shampooings médicamenteux conçus pour débarrasser les pores des cellules mortes peut contribuer à la santé des cheveux. Cela peut aider à faire disparaître les signes mineurs de perte de cheveux.

Voir https://geneve.biz/traitement-calvitie-geneve/ un très bon article tenu par des blogueurs de médecine esthétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code