Lifting du visage

septembre 10, 2019 0 Par admin1975

L’opération de lifting vise à détendre la peau du visage et du cou, à restaurer leur fraîcheur et à améliorer le contour, en éliminant l’excès de peau et en suspendant la couche musculaire sous-jacente. Le vieillissement, la gravité, les dommages causés par le soleil, la fatigue, les habitudes de vie et, chez certains individus, une prédisposition familiale au vieillissement prématuré amincissent la peau et les tissus sous-jacents avec une accentuation des rides du visage et une chute de la peau et de la graisse du visage.

Elle peut être limitée à un seul secteur (front, joues ou cou) ou être étendue à l’ensemble du visage, selon le problème individuel.

L’effet rajeunissant qui peut être obtenu avec cette opération peut être renforcé en la combinant avec une blépharoplastie, une rhinoplastie ou un lipofilling en même temps ou à une date ultérieure.

Le lifting temporal et/ou frontal est réalisé pour corriger les effets du vieillissement du front et des tempes. Elle consiste à soulever et repositionner les bandes, les muscles, la graisse et la peau de la partie supérieure du visage : cela permet de corriger l’abaissement des arcades sourcilières et de réduire les rides de la glabelle (région du front entre les deux sourcils) et les zones périoculaires. L’opération peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation et dure environ trois heures ou plus, si elle est combinée à d’autres interventions. Grâce aux incisions pratiquées dans le cuir chevelu, les tissus du front et de la région temporale sont déconnectés, soulevés et tirés vers le haut. Le résultat est l’atténuation des rides horizontales sur le front et le relèvement de la partie latérale du sourcil avec étirement de la peau des tempes et des « pattes d’oie ».

 

Le lifting médio-facial est réalisé pour corriger les signes de vieillissement de la région des joues et de la bouche, tels que l’aplatissement des pommettes, l’approfondissement des sillons naso-jugaux (descentes qui vont du coin interne des yeux en biais vers le bas), des sillons nasogéniens (coulées des côtés du nez jusqu’aux commissures de la bouche) et/ou des rides de la marionnette (des commissures de la bouche jusqu’aux côtés du menton) et de la descente de la bulle de Bichat (la graisse de la joue) avec altération du profil mandibulaire. L’opération peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation et dure environ trois heures ou plus, si elle est associée à d’autres interventions. Par des incisions situées 2-3 mm sous le bord ciliaire des paupières inférieures et prolongées latéralement jusqu’au bord orbitaire, la déconnexion, la traction vers le haut et la suspension des tissus graisseux et mous de la partie centrale du visage sont effectuées.

 

Le lifting cervico-facial (ou retraitectomie) est réalisé pour corriger les effets de relaxation et d’atrophie de la peau et des tissus sous-jacents (graisse, muscles, proéminences osseuses) du tiers inférieur du visage et du cou. L’opération peut être réalisée sous anesthésie générale ou sous anesthésie locale avec sédation et dure environ trois heures ou plus, si elle est associée à d’autres interventions. Les incisions descendent du cuir chevelu de la région temporale pour entourer le bord antérieur de l’oreillette, entourent le lobe de l’oreille et continuent vers le haut dans le sillon auriculaire postérieur ; de là elles redescendent vers le bas et se retrouvent dans les cheveux de la région nuchal. S’il est également nécessaire de corriger les plis de la face antérieure du cou, une incision sous-mentale transversale supplémentaire est pratiquée.

 

La peau est enlevée et soulevée des tissus sous-jacents, le SMAS et la graisse sont tirés et ancrés vers le haut et vers l’arrière, l’excès de peau est enlevé et la peau est suturée.

DÉROULEMENT POSTOPÉRATOIRE
La douleur postopératoire est modeste et peut être contrôlée par des analgésiques légers. Dans les premiers jours qui suivent l’intervention, il est conseillé de dormir avec une tête surélevée et de rester dans des chambres fraîches. Le drainage sera enlevé après 24-48 heures. Les pansements, même volumineux, peuvent être appliqués et seront enlevés après 4-5 jours, ainsi que quelques points de suture ; les points restants seront enlevés après 7-10 jours. La première semaine, il y a un certain gonflement, qui tend à régresser largement après 10-15 jours ; le gonflement résiduel disparaît seulement après un ou plusieurs mois. Les ecchymoses (bleus) disparaissent en 7 à 10 jours. Le retour à une vie relationnelle normale dure environ 2 semaines. Évitez les sports pendant au moins 3 semaines et l’exposition directe au soleil ou à la chaleur intense (ex. : sauna) ou aux lampes de bronzage pendant au moins 3 mois.