Pourquoi faire une augmentation mammaire ?

septembre 19, 2021 0 Par admin1975
Pourquoi faire une augmentation mammaire ?

1. Qu’attendent les femmes d’une augmentation mammaire ?

Après une augmentation mammaire, les femmes s’attendent certainement à ce que leurs seins soient plus proportionnés aux courbes de leur corps, plus pleins, plus consistants et nettement plus volumineux.

2. Quelles imperfections mammaires peuvent être corrigées par une augmentation mammaire, et avec quels résultats ?

L’augmentation mammaire peut être utilisée pour augmenter le volume du sein, pour corriger un sein vide et pour résoudre une asymétrie de volume entre les deux seins, donnant ainsi une apparence plus harmonieuse et plus pleine. Le sein dit tubéreux peut également être corrigé par cette opération : il s’agit d’une malformation qui entraîne l’allongement de la glande mammaire, qui prend alors la forme d’un tube – d’où le nom de tubéreux – avec la partie inférieure du sein sous-développée.

3. En quoi consiste exactement l’opération ?

La chirurgie d’augmentation mammaire consiste à insérer un implant mammaire par une incision qui peut être faite dans le sillon sous-mammaire ou périaréolaire. L’insertion de cette prothèse peut être réalisée au niveau d’une poche sous-musculaire, d’une poche sous-glandulaire ou avec la technique du double plan, qui combine les deux procédures mentionnées ci-dessus. L’opération est généralement réalisée sous anesthésie générale, ce que je préfère personnellement. Elle dure environ une heure et les points de suture sont normalement résorbables. Immédiatement après l’opération, vous portez un vêtement de compression composé d’un soutien-gorge postopératoire et d’un élastique : cette gaine est utilisée dans le cas où la prothèse a été insérée au niveau sous-musculaire. Normalement, je n’insère pas de drains. L’opération est réalisée en hôpital de jour : cela signifie que vous pouvez rentrer chez vous le jour même avec un antibiotique et un traitement antidouleur.

4. Quel type de prothèse utilisez-vous ? Les nouveaux modèles n’ont plus besoin d’être remplacés ?

J’utilise des implants en silicone, de préférence ronds, mais lorsque cela est nécessaire ou que le patient le préfère, j’utilise des implants anatomiques. Ces dispositifs ne doivent pas être remplacés, sauf si le patient souhaite changer de taille ou s’il rencontre des problèmes tels qu’un rejet ou une rupture de la prothèse.

5. Comment choisir la prothèse la plus adaptée et quelles sont les formes les plus populaires ?

La prothèse la plus adaptée du point de vue du volume est celle qui agrandit le sein conformément aux souhaits de la patiente mais surtout aux limites anatomiques que nous avons : une prothèse trop grande, en plus d’être disproportionnée, peut créer des problèmes de vergetures dues à une tension excessive de la peau et des problèmes d’ondulation, c’est-à-dire de visibilité à travers les tissus. Une prothèse dont la base de l’implant est plus large que l’hémithorax ne convient pas. Afin de choisir le bon, des mesures sont prises, notamment la base de l’implant du sein, la distance entre la jugulaire et la clavicule, le complexe aréole-mamelon et l’épaisseur du tissu mammaire. En ce qui concerne la forme de la prothèse, on opte pour une forme ronde ou anatomique, en fonction de la conformation et de la constitution de la poitrine du patient et du goût personnel. Les implants ronds sont généralement les plus populaires.

6. Comment se passe la convalescence ? Avez-vous des conseils pour faciliter les choses ?

La période de convalescence est d’environ 15 jours. Dans le cas d’une procédure sous-musculaire, il y aura un peu plus de douleur que dans le cas d’une procédure sous-graduée. Je recommande, en plus du repos, beaucoup de glace pour atténuer la gêne, de toujours suivre la thérapie et d’être patient.

7. Quelle est la période idéale à choisir pour subir une opération d’augmentation mammaire ?

Le moment idéal pour subir une opération n’est pas déterminé par la saison, la chaleur ou le froid. Tous les mois de l’année sont possibles, à condition de respecter les 15 jours de récupération postopératoire. C’est pourquoi je dis toujours que c’est le mois au cours duquel la patiente est capable de s’accorder 15 jours de congé de tous ses engagements, qu’ils soient domestiques ou professionnels, afin de suivre un traitement postopératoire approprié, réalisé selon des critères. La convalescence est tout aussi importante que l’opération elle-même dans la salle d’opération.

8. Dans quelle mesure la perception de sa propre poitrine influence-t-elle la vie d’une femme ?

La perception du sein dans la vie d’une femme est fondamentale, à tel point qu’avec la chirurgie mammaire, nous lui donnons le sourire. Les patients sont plus fiers, plus confiants, se sentent plus en ordre et en harmonie, ont une meilleure conscience d’eux-mêmes et sont plus heureux.
9. Quels conseils pouvez-vous donner pour rassurer les femmes qui souhaitent subir cette opération ?

L’augmentation mammaire est aujourd’hui une procédure standardisée, tous les risques existants, qui sont présents comme dans toute opération chirurgicale et qui sont clairement expliqués lors de la consultation, sont calculés et réduits au minimum : c’est une procédure qui présente d’innombrables avantages. Aux patientes qui ont peur de choisir cette procédure, je peux dire que toutes les femmes qui ont surmonté leur peur ont dit après coup « j’aurais dû le faire plus tôt ».

Site internet à voir :

  1. https://www.riccardomarsili.fr/augmentation-mammaire-paris
  2. https://www.entourage.ch/fr/technologies/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire/
  3. https://www.laclinic.ch/suisse/chirurgie-esthetique/augmentation-mammaire-implants/