indications pour une liposuccion
0 8 minutes 9 mois

Les jambes disproportionnées présentent généralement des dépôts de graisse à l’intérieur des cuisses et des genoux ou à l’extérieur des cuisses, ce qu’on appelle la culotte de cheval. L’excès de graisse au niveau des mollets est plus rare, mais il est plus fréquent en cas de lipœdème, tout comme l’excès de graisse à l’avant des cuisses. Ces amas graisseux sont appelés zones à problèmes lorsqu’ils peuvent être influencés par un amaigrissement. Ces zones problématiques des jambes sont en général facilement accessibles à une liposuccion. La liposuccion combinée de l’extérieur et de l’intérieur des jambes rétrécit considérablement la cuisse. Pour éviter qu’une jambe ne ressemble ensuite à une colonne, la liposuccion des genoux peut être recommandée. La liposuccion au jet d’eau est la technique privilégiée. Les avantages de la liposuccion au jet d’eau sont décrits sur ce site.

Aspiration des graisses au jet d’eau

La technique du jet d’eau est particulièrement adaptée à la liposuccion des cuisses, des genoux et des jambes, car cette méthode ne nécessite pas de faire gonfler au préalable les tissus à aspirer avec beaucoup de liquide. Il n’y a donc pas d’étirement excessif de la peau, ce qui est dommageable. En outre, le tissu adipeux obtenu par liposuccion au jet d’eau se prête parfaitement à un transfert de graisse autologue.

Liposuccion des cuisses

En position couchée sur le ventre ou sur le dos, une canule de 4 mm est introduite dans les dépôts de graisse des jambes par des voies d’accès d’environ 5 mm de long sous anesthésie locale. Le tissu adipeux est aspiré et évacué en effectuant des mouvements d’avant en arrière et de rotation aussi doux que possible. La liposuccion des cuisses ou des jambes au jet d’eau ne fait pas intervenir de moteur sur une canule vibrante. L’aspiration ne dure souvent pas plus de 30 minutes par région et par côté. Après la liposuccion, il faudra porter des sous-vêtements spéciaux de forme pendant un certain temps. On recommande de la porter en permanence pendant quatre semaines, puis de l’enlever toutes les heures et, plus tard, de ne porter la lingerie moulante que la nuit. Si la quantité de graisse à aspirer est importante, cette période peut être prolongée. Pendant la consultation, il faut discuter de l’opportunité d’aspirer une autre région des jambes ou éventuellement des hanches pour des raisons esthétiques. Si la graisse aspirée doit être utilisée pour un lipotransfert, plusieurs liposuccions et transplantations de graisse autologue sont généralement recommandées.

Côtés extérieurs des cuisses

La déformation des poches de selle est plus connue sous le nom de culotte de cheval. Ce dépôt de graisse de l’extérieur des cuisses provoque visuellement un gros postérieur. L’aspiration de la culotte de cheval entraîne en conséquence une réduction de la taille des fesses. Pour des raisons esthétiques, les dépôts de graisse des hanches peuvent éventuellement être aspirés en même temps. La liposuccion des faces externes des cuisses comprend l’égalisation des transitions vers les faces arrière et avant des cuisses et de ce que l’on appelle la pobanane. La liposuccion doit être effectuée sur une surface relativement importante et de manière uniforme afin de ne pas créer de creux. Il convient de tenir particulièrement compte aussi bien de la position allongée sur le ventre ou sur le dos que de la position debout ou assise, par exemple à califourchon, des jambes. Une liposuccion au jet d’eau et sans anesthésie permet de repositionner activement les jambes pendant la liposuccion. La liposuccion de la face externe des cuisses coûte environ 2 200 euros en tout et est parfaitement réalisable en tant qu’intervention ambulatoire.

Intérieur des cuisses

Pour que l’intérieur des cuisses frotte moins l’une contre l’autre lors de la marche, il est possible d’aspirer le dépôt de graisse disproportionné à l’intérieur des cuisses. La liposuccion de l’intérieur des cuisses se fait principalement en décubitus dorsal, mais peut aussi se faire partiellement en décubitus ventral ou latéral. Les transitions vers le pobanane et l’avant des cuisses sont alors égalisées par aspiration. En fonction de la répartition de la graisse, il peut être recommandé d’effectuer en même temps une liposuccion des régions des genoux afin de remodeler naturellement les jambes et d’éviter qu’elles ne ressemblent à des colonnes. L’aspiration de plusieurs régions en plusieurs interventions est particulièrement recommandée en cas de transfert de graisse planifié.
La liposuccion au jet d’eau convient à cette région, car elle permet de conserver une vue d’ensemble de cette région sensible pendant la liposuccion. Lors de cette aspiration, la transition vers l’avant des cuisses est généreusement aspirée. En règle générale, mais pas obligatoirement, l’intervention est combinée à une liposuccion des genoux. Cela permet d’obtenir une forme idéale pour la cuisse.

Face antérieure des cuisses

Si les cuisses présentent trop de graisse sur toute leur circonférence, il est également possible d’amincir la face antérieure des cuisses par liposuccion. Une couche de graisse uniforme doit être conservée après la liposuccion, car d’éventuelles irrégularités seraient particulièrement visibles sur la face avant. Cette région doit souvent être aspirée, en particulier chez les patientes souffrant de lipœdème. La technique du jet d’eau améliore la clarté des conditions peropératoires, car il faut introduire moins de liquide pour faire gonfler les tissus.
Les faces antérieures des cuisses sont aspirées en position couchée sur le dos par deux voies d’abord de quelques millimètres. Celles-ci peuvent être placées au niveau des genoux, de l’intérieur des cuisses et de l’aine. En règle générale, les faces antérieures sont aspirées en deux temps, lors de l’aspiration de l’intérieur des cuisses et des genoux et de l’extérieur des cuisses.

Liposuccion de la région du genou

La liposuccion du genou est une liposuccion fréquemment pratiquée. Elle a une influence considérable sur le remodelage esthétique des jambes. Cette région du genou fournit souvent, même chez les personnes minces, suffisamment de graisse de donneur pour un lipotransfert.

Site à voir pour en savoir plus :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *