0 6 minutes 5 mois

LIPOFILLING MAMMAIRE

Presque toutes les femmes rêvent d’avoir de beaux seins, bien galbés et de taille parfaite. Mais toutes les patientes ne souhaitent pas avoir recours à la correction mammaire par des implants. Le lipofilling sera donc une bonne alternative pour celles qui souhaitent modifier la forme et le volume de leurs seins sans avoir recours à des implants.
Le lipofilling de la glande mammaire est considéré comme l’une des opérations les plus sûres qui consiste à transplanter la propre graisse de la patiente dans le sein pour en améliorer la forme. Au cours de l’opération, le tissu adipeux est transféré d’une zone à l’autre, sans recours à des implants. Réalisée sous anesthésie générale, la procédure d’augmentation de la graisse mammaire doit donc être précédée de tous les examens, d’un cardiogramme, d’une fluorographie, d’une mammographie, d’une échographie du sein.

CONDITIONS DU LIPOFILING MAMMAIRE

L’opération n’est prescrite qu’aux femmes qui ont un excès de graisse, car seules les cellules de leur propre graisse sont utilisées pour l’opération. Cette méthode n’est pas souhaitable pour les filles trop maigres. En général, la correction de la graisse des seins est pratiquée pour celles qui souhaitent augmenter légèrement leur poitrine sans avoir recours à un implant.
Rappelons que le lipofilling mammaire améliore la forme naturelle du sein, sans modification cardinale, de sorte que l’augmentation significative de la taille du sein ne fonctionnera pas.
Pour obtenir l’effet maximal et le résultat souhaité, la greffe devra être effectuée plusieurs fois. En une seule intervention, il est possible de déplacer une quantité limitée de tissu adipeux, qui augmentera de moitié. Par conséquent, dans les cas où une augmentation significative du volume des seins est nécessaire, il est recommandé d’effectuer une chirurgie plastique avec des implants. Rappelons également que beaucoup de femmes voulant faire un lipofilling mammaire à Paris, trouvent davantage de chirurgiens capables de pratiquer cette opération.

INDICATIONS ET CONTRE-INDICATIONS DE L’AUGMENTATION DE LA GRAISSE MAMMAIRE

Indications de base :
• modifications et améliorations de la forme des seins ;
• récupération de la forme des seins après un affaiblissement musculaire naturel (âge, allaitement, forte perte de poids, etc.) ;
• restauration de l’élasticité perdue à la suite d’une blessure ou d’une maladie
• éliminer l’asymétrie des seins.
Contre-indications au lipofilling mammaire :
La correction de la forme des seins n’est pas recommandée en cas de mauvaise coagulation sanguine, de diabète sucré, de cancer, de maladies infectieuses et chroniques, de troubles psycho-émotionnels, d’intolérance à l’anesthésie et pendant la grossesse et l’allaitement.

AVANTAGES DE LA CORRECTION DE LA FORME DU SEIN PAR LIPOFILLING

L’avantage le plus important du lipomodelage des seins est qu’il n’y a pas de risque de rejet, puisque les implants sont remplacés par les propres tissus de la patiente.
La procédure permet non seulement d’obtenir de beaux seins, mais aussi d’améliorer les contours du corps dans les zones à problèmes sur lesquelles la graisse sera prélevée.
Aucune cicatrice ne subsiste après l’opération, car le composant est pompé et injecté à l’aide d’une fine canule. L’instrument ne blesse pas la peau, ce qui rend l’intervention invisible.
Le tissu adipeux est bien nourri, il assure la nutrition et le renouvellement des tissus et ne provoque pas de réactions allergiques. La forme des seins peut être corrigée sans intervention chirurgicale majeure. Prix relativement bas par rapport à l’augmentation mammaire par implants.
Important ! La greffe de graisse mammaire permet d’augmenter le tour de poitrine d’une taille au maximum. Par conséquent, le lipofilling peut être pratiqué pour celles qui souhaitent ajuster légèrement la forme existante.
La beauté c’est le miroir de la vie. Un condensé de ravissement en un reflet. Delphine Lamotte

ÉTAPES DE L’AUGMENTATION DE LA GRAISSE MAMMAIRE

I. Dans un premier temps,
Le chirurgien repère les endroits à partir desquels la clôture sera réalisée et ceux où elle sera transplantée. Tous ces points sont discutés lors d’une consultation préalable avec lui et le mammologue.
II. La deuxième étape.
La patiente est mise sous anesthésie générale.
III. La troisième étape est la liposuccion.
Le médecin prélève un peu de tissu adipeux dans la zone donneuse (généralement la cuisse ou l’abdomen). Pour ce faire, il pratique une petite incision par laquelle il introduit sous la peau une canule d’aspiration de la graisse. La plaie est ensuite suturée avec des fils auto-absorbants.
IV. Quatrième étape.
La graisse est nettoyée dans des conditions de stricte stérilité et injectée dans la zone souhaitée en petites doses d’injections qui ne laissent pas de cicatrices sur la peau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *